Journal

5 bonnes raisons de mettre des plantes sauvages dans vos assiettes
24 novembre 2019

Plantes des champs, des bords de routes ou mauvaises herbes, les plantes sauvages comestibles poussent un peu partout. Discrètes, on les oublierait presque. Le pissenlit, une des plantes les plus communes, est délicieux en salades et le raifort en tartines. Voici 5 bonnes raisons de vous lancer !

C’est gratuit ! Retrouver son âme de chasseur-cueilleur, c’est ne plus dépendre des multinationales. Savoir ce qui peut se consommer ou non permet de gagner en autonomie et promet de réjouissantes balades.

Plus écologique que l’agriculture. Elles poussent toute seules, sans une goutte de pétrole ou intervention de la main humaine. Souvent, elles sont même considérées comme des mauvaises herbes. Prenez l’ortie, souvent chassée des jardins, c’est une des plantes qui contient le plus de protéines.

Abondance de vitamines et nutriments. La consoude est l’un des végétaux qui contient le plus de B12, tant recherchée par les végétariens. Seules 29 espèces représentent 90% des denrées alimentaires végétales aujourd’hui. Les plantes sauvages permettent des apports plus diversifiés que les fruits et légumes traditionnels. De nombreuses plantes sauvages comestibles sont aussi médicinales.

Cela permet d’apprendre des bases de botanique tout en renouant le contact avec la nature. Savoir identifier les plantes, c’est aussi les connaître. Quelle différence y-a-t-il entre le lamier blanc et l’ortie ? Assez peu. S’entraîner à les reconnaître, c’est aussi travailler son sens de l’observation.

Les goûts sont étonnants. L’ail des ours s’est fait une place de choix dans la cuisine actuelle : les grands chefs l’adorent ! Les saveurs de la plupart des plantes sauvages comestibles sont originales. Beaucoup aromatisent merveilleusement des plats ou permettent de revisiter des recettes.

Accompagné d’un bon guide, vous saurez reconnaître et utiliser les feuilles, fleurs ou racines de ces plantes. Vous retrouverez le plaisir de la cueillette de mûres ou de champignons tout au long de l’année avec des centaines d’espèces différentes.